Ces dossiers qui ont continué de préoccuper la Cnil en 2009

Le site 01net.com publie, très régulièrement, des articles sur l\'actualité internet du moment. C\'est ainsi que j\'ai pu en lire un qui résumait les dossiers dont s\'était saisie la cnil en 2009. Qu\'il s\'agisse de fichiers de police et de justice, de biométrie, devidéosurveillance, de droit d\'accès aux fichiers de données personnelles, la Cnil n\'a pas chaumé et a eu une année chargée. Faisons donc un point sur les dossiers en cours.



Les fichers d\'entreprise.

Les entreprises, à l\'heure actuelle, disposent de plus en plus de moyens techniques pour d\'une part surveiller les employés, mais également pour ficher les clients. Par exemple, la Cnil a mis en demeure une entreprise qui tenait une liste noire de mauvais clients sur une clé USB, en permettant aux employés de modifier cette liste à l\'insu du client. On peut également citer Acadomia, qui fichait les élèves et parents d\'élèves en les gratifiant de qualificatifs peu glorieux (vous pouvez lire l\'article de pcimpact à ce sujet : http://www.pcinpact.com/actu/news/57217-cnil-acadomia-fichiers-autorisation-salope.htm...

Et parce que la Cnil est parfois jugée trop \"curieuse\", on a aussi eu l\'écho d\'une entreprise qui effaçait, régulièrement, les bandes de vidéosurveillance-ilégale, afin d\'éviter de \"se faire prendre\". Un autre contrôle, dans une autre entreprise, a permis de s\'apercevoir que les réunions syndiclaes étaient également filmées :s . Autre anecdote :un chef d\'un bureau de police municipale parisien avait trafiqué le système téléphonique pour écouter ses agents...

Pour ma part, mon entreprise utilise vnc (mais demande l\'autorisation lors de la prise de contrôle) qu\'elle a installé sur chaque poste, et la vidéosurveillance est indiquée et visible (et il n\'y a pas de caméra dans les wc lol).

 

Les réseaux sociaux et le droit à l\'oubli

Le droit à l\'oubli numérique était la grande préoccupation de la Cnil en 2009, avec un vaste débat organisé par la secrétaire d\'Etat au Développement de l\'économie numérique, Nathalie Kociusko-Morizet (\"NKM\"). C\'est par exemple En vertu de ce droit que la commission a demandé aux banques de supprimer de leurs fichiers les interdits bancaires qui avaient régularisé leur situation.

Le plus inquiètant, selon la CNUL, ce sont les données conservées indéfiniment par les réseaux sociaux (Facebook, twitter, etc.). Une bonne idée a été donnée par le président de la Cnil, Alex Türk : lorsqu\'un internaute quitte un réseau de type Facebook, il faudrait qu\'il puisse « récupérer la totalité de ses données ».

 

Google Street View

Le camion Google Street View aurait récupéré non seulement des informations sur les réseaux wifi, mais également certains contenus mail (cf. http://www.lefigaro.fr/web/2010/06/17/01022-20100617ARTFIG00610-google-rend-a-la-cnil-des-emails-collectes-par-wi-fi.php. Et, en dehors de cela, le fait de prendre des photos à l\'insu des gens, dans le cadre de lieux privés, fait débat : \"chez moi, ça n\'appartient pas à google\".

La Cnil avait donc mis en demeure Google,afin d\'obtenir toutes les données récupérées par Google. Et c\'est ainsi que, le 4 juin dernier, le moteur de recherche a remis à la commission deux disques durs pleins de données de connexion, de code source de logiciels (ceux qui équipent les Google cars) et de rapports d\'audit. La Cnil est en train d\'analyser ce contenu et se prononcera plus tard sur ce qui attend éventuellement Google.



Source : 01net.com : http://www.01net.com/www.01net.com/editorial/518296/ces-dossiers-qui-ont-continue-de-preoccuper-la-cnil-en-2009/?r=/rss/actus.xml