Ecrit le

Un article de Gpenverne

J'ai toujours vu le web comme une Amérique d'antan, avec son rêve américain sauce virtuelle: trouver une idée, se lancer, la mettre en place et se réjouir du fait que ça marche et qu'on en vive. On a eu google, youtube, facebook, twitter, linkedin, ou tout une tripotée de sites vendant des produits stupides voir idiots. Ces sites ont soit eu une idée originale, ou soit eu la chance de trouver leur public facilement, ou soit eu l'intelligence marketing d'investir un max sur de la publicité pour vendre.

Ouais, mais voilà: aujourd'hui, quand on a pas ou peu de budget à investir dans de la pub, peut on vraiment espérer réaliser son rêve "web-américain"? Peut on encore trouver une idée innovante, alors qu'un certain nombre de sites ont déjà tenté pas mal de trucs?

Peut on encore espérer devenir le nouveau zuckerberg, juste en ayant une putain de bête d'idée?

Faut-il baisser les bras?

On dit que trouver un concept qui marche, c'est une histoire d'ingéniosité. J'ai plutôt l'impression qu'il s'agit de perséverance. Pour 1 projet qui marche, combien de projets lancés en vain? Il faut essayer, essayer, essayer. Un jour viendra?

Il faut voir aussi que certains sont bons en SEO, d'autres pas. Et le bon marketingueux sait que le SEO, c'est important même quand on a un budget pub;)

Et justement, te plus frustrant dans le lancement de projet perso à petite échelle est l'éternelle question: dois-je investir pour lancer mon projet? Ou dois-je juste diffuser en bouche à oreilles (ou tout moyen gratuit ;)) et voir si je buzze? Car au final, si le projet ne cartonne pas, c'est peut être par manque d'investissement pub. Ou pas. C'est peut être juste l'idée de base qui est nulle.

Pourquoi j'y pense?

En fait, tu ne le sais peut être pas, mais je lance régulièrement des "petits" projets (tout à fait perso) basés sur des idées saugrenues ou parfois très classiques. J'ai le gros défaut d'être "je fonce et je vois après", et c'est peut être pour cela que certains de mes projets perso sont des "flops" (mais bon. On s'y habitude ;) )? Autant je pense être un bon développeur, autant je suis certain d'être un bien mauvais "marketingueux".

Mon dernier projet en date?

Mon tout dernier-frais-nouveau-né-fraichement-pondu se nomme "serialshops". Je vais d'ailleurs probablement en faire de la pub sur geekndev (parce que bon autant mettre toutes les chances de mon côté ;)). Serialshops propose des produits dérivés de séries TV. Chaque série a sa boutique, par exemple: http://doctorwho.serialshops.com, ou encore http://breakingbad.serialshops.com, ou http://thebigbangtheory.serialshops.com .
L'idée est de réunir un max de produits pour les proposer aux fans. Le business plan du site, c'est l'affiliation amazon (advienne que pourra ^^)

Arrêter de créer des réseaux sociaux

L'internaute passe X temps devant son ordi. Il en passe Y sur Facebook, il en passe W sur Twitter, et peut être X sur google. Mais il ne passe pas sa vie sur internet non plus. Donc s'il passe 2h sur son ordi par jour, il va passer 1h sur Facebook, 30minutes sur twitter, et 30minutes sur google (imaginons). Toi, tu crées un nouveau réseau social. Sur ses 2h par jour, tu aimerais donc qu'il en consacre une partie sur ton social network. Ok. Soyons fou, il le fait. Mais tu n'es pas le seul à promouvoir un nouveau réseaux-social-ultra-mega-top: y'a déjà 150 mecs qui ont eux aussi fait leur réseau social.

Donc, en prenant les plus connus, on va dramatiser un peu: Twitter, Facebook, Google Plus, Linkedin, Viadeo, Tumblr, Medium. Si l'internaute qui passe 2h par jour est actif sur chacun de ces réseaux sociaux, en part égale, ça fait environ 17 minutes par jour sur chacun d'entre eux. Si on rajoute ton nouveau réseau-social-qui-tue, ça ne fait plus que 15 minutes sur chacun. Et si tu suis la logique, tu vois le soucis: le temps de l'internaute n'est pas extensible, et à un moment, il va devoir remplacer l'un de ses réseaux favoris par le tien. Mais le tien est-il mieux?

En bref: perséverer, et ne pas s'offusquer

Des rageux qui te démoraliseront, il y en aura toujours un paquet: comme on dit dans le coin, "Haters gonna hate"? Il faut tenir bon, ne pas s'énerver et juste se dire que ces rageux ne sont tout simplement pas dans ta cible (ou tout simplement con ça arrive aussi souvent).

Et bien entendu, il faut aussi savoir passer à autre chose. Si tout le monde te dit, y compris des pros et des quidam-chelou-dinternet, que ton projet n'est pas du tout intéressant, tu dois peut être envisager le fait que le monde n'est pas prêt pour ton idée (une jolie façon pour ne pas dire que ton idée ne marchera pas), et tourner la page pour en tenter une autre :)

Gpenverne

Gpenverne

Développeur backend symfonien, qui trouve toujours moyen de faire des machins avec des bidules même si ce n'est pas utile.