Fermeture de megaupload : bonne ou mauvaise chose ?

Je posais hier soir, sur la page fan geekndev, la question suivante : la question sur facebook: la fermeture de megaupload/megavideo est-elle une bonne chose, ou une mauvaise chose ? Pour rappel, voici les différents chefs d'accusation à l'encontre du site de partage: Voici quelques chiffres au sujet du site, d'après l?acte d 'accusation du FBI (via Numérama) : - 150 millions d'inscrits - 50 millions de visiteurs par jour -175 millions de dollars de recettes encaissées depuis septembre 2005, dont 150 millions sur les seuls abonnements « premium », et 25 millions pour les recettes publicitaires - 110 millions de dollars versés entre 2006 et 2011 sur un compte PayPal, qui servait aussi de compte de paiement pour différents fournisseurs - 42 millions de dollars perçus par le seul Kim Dotcom, qui possède l?essentiel des parts des différentes structures - 25 péta-octets de données hébergées chez Carpathia Hosting, sur plus de 1000 serveurs dont 525 à Ashburn, en Virginie - Des serveurs en France via le fournisseur de transit Cogent - 630 serveurs hébergés par le néerlandais LeaseWeb U- ne facture d?hébergement de serveurs et de bande passante de 65 millions de dollars depuis 2005 - 30 employés répartis dans 9 pays - 64 comptes bancaires
Sur le sujet, j'ai bien quelques avis à partager... 1) Une fermeture logique, et normale, en soi Compte tenu du fait que les sites proposaient, essentiellement, du contenu illégal, il semble normal qu'ils aient été fermés. Dommage pour nous, mais tout à fait normal. L'évènement, en soi, est donc une conséquence logique inhérente à la nature illégale des contenus diffusés. Néanmoins, cela remet à jour le statut "protégé" d'hébergeur qui n'était, à ce qu'il me semble, pas responsable du contenu qu'il hébergeait (même s'il se devait de supprimer tout contenu illégal sur simple demande) 2) Une méthode execessive, et inquiètante Et même si cette fermeture est effectivement logique, elle s'est opérée tellement rapidement, qu'elle en est inquiètante: il semblerait donc qu'en un claquement de doigts, les autorités puissent fermer n'importe quel site internet. Auparavant, l'hébergeur était le gérant de son contenu: aujourd'hui il semblerait donc que ce soit le gouvernement. La fermeture de megaupload survient le lendemain du blackout sur internet, qui avait mobilisé de nombreux acteurs du web. J'interprète la fermeture de megaupload comme une démonstration de force de la part du gouvernement américain: "faîtes du blackout, cela nous évitera d'avoir à fermer nous mêmes vos sites". Si les gouvernements peuvent fermer les sites, qui décide si tel ou tel site doit être fermé? Sans contester "l'autorité souveraine des juges", je me permets de rappeler que les lois, ça se change, et que le gouvernement français actuel l'a bien prouvé ces derniers temps. Si j'écris un article de protestion contre le gouvernement, rien ne l'empêchera de la qualifier de diffamation, et de purement et simplement supprimer le site, sans d'autres freins que la libre appréciation d'une justice qui montre de plus en plus ses limites. Aussi, la fermeture de megaupload est effectivement un acte majeur qui place l'ensemble des sites internet sous la coupelle des gouvernements: courbez l'échine, ou on coupe tout. Notre internet ressemble de plus en plus à l'internet chinois... strong>3) Pourquoi regarder du streaming illégal? Si vous ne possédez pas l'original, le streaming de séries ou de films protégés, est un délit (enfin. j'en suis resté là, mais j'ai entendu parler de conformité de supports, également...). Pourtant, parfois, nous n'avons pas vraiment le choix (hormi celui de ne rien regarder...) Un exemple simple: l'autre soir, je voulais regarder "arrête moi si tu peux" (vivi, un très bon film, un peu vieux, mais peu importe). J'ai cherché sur la VOD de free, impossible de le trouver. Il me reste donc 3 possibilités: - Le commander par internet. Le recevoir dans 3-4 jours, et devoir attendre le samedi matin pour aller chercher le paquet (vive les horaires de la poste...). Le regarder, et ranger le dvd dans un coin : il ne me servira probablement plus. - Le louer. Chez un video-club, devant prendre un abonnement mensuel, juste pour louer UN film. - Le regarder ou le télécharger en ligne, en désespoir de cause. Et là, rien de mieux que megaupload ou megavideos. Effectivement, c'est illégal. Tant que l'offre vod et du streaming en ligne légal ne répondra pas à nos attentes, inutile d'espérer que le public cesse de faire appel à des moyens illégaux. De plus, certaines séries ne sortent qu'à l'étranger, et il est impossible de les trouver légalement en France. Au final, donc, ils ont fermé megaupload et megavideo. C'est ballot, mais il existe de nombreux autres sites. Vont-ils tous les fermer? Qu'est-ce qui empêchera l'ouverture d'autres sites ? Bref. Advienne que pourra.