Openbook : Facebook is watching you

Les renseignements personnels que vous donnez volontiers (ou inconsciemment/naïvement) à Facebook sont précieuses pour ses partenaires, qui peuvent les utiliser pour vous « cibler » efficacement. Le montant gigantesque de données utilisateurs de Facebook  fait baver à peu près tout le monde : les autorités, les sympathiques agents marketing, les pirates informatiques (vos ex ?) : ils veulent tous un morceau de vous.

Il va sans dire que Facebook a un accès illimité à tout ce que vous ce que vous publiez/faîtes sur son site (logique), et chacune de vos actions vient enrichir sa magnifique collection de données de profil, de préférences, et  certains experts estiment même la valeur du site au-delà du PIB de certains pays. 

 

\"Vous avez rempli la plus grande enquête dans le monde sur Facebook, et vous ne le savez même pas», dit Popp Cappy, fondateur et directeur de Thought Labs. \"Vous ne pouvez pas mettre un prix sur ça parce que il n\'y a jamais eu quelque chose de cette ampleur», dit Popp. 

 

 

Un rapide coup d\'oeil par l\'intermédiaire du site Web OpenBook, qui permet aux utilisateurs de rechercher des mises à jour de statut Facebook, montre ainsi que Facebook en révèle parfois (souvent) trop.

 

Par exemple, une recherche de « cocaïne» ou «bu» dans les mises à jour via  OpenBook permettent d’obtenir  des résultats tels que \"La cocaïne est le meilleur ami de l\'homme» et «je suis tellement ivre en ce moment que j’ai besoin d\'aller au lit.\" (Remarque: Malgré sa ressemblance, OpenBook ne fait pas partie de Facebook.) 

 

Ces mises à jour sont-elles justes des blagues? Sont-elles des déclarations prises hors contexte? Possible. Mais associées à votre nom, le sexe, et votre photo de profil (information que Facebook a affiche au grand public), ils créent une impression. Et ils pourraient vous coûter cher. 

 

 

Il suffit de demander, par exemple, à Natalie Blanchard, qui ,en Novembre 2009,  a été traitée pour dépression, mais que la compagnie d’assurance a refusé  de rembourser après voir vu des photos sur Facebook sur lesquelles elle « s’amusait » sur la plage.

 

Avec http://youropenbook.org, vos données publiques sont facilement accessibles, pour tout le monde, et cela, dans le but de vous montrer que Facebook n\'est pas votre ami ^