9 conseils simples pour votre référencement

Même si de nombreux articles sur ce thème ont déjà été publiés, de nombreuses fois, et sur de nombreux blogs, je vais tout de même vous expliquer, dans cet article, les 9 points que je vérifie afin d’être sûr d’un bon référencement, sur google (essentiellement). Peut être que ces conseils sembleront peu académiques à certains, ou discutables à d’autres, mais c’est ce que mon expérience m’a appris.


 


Les headers


Personnellement, je me contente d’utiliser tout le temps les mêmes headers, en transitional. Parce que je m’y suis habitué, et que tout retaper à chaque fois ( quelqu’un le fait-il ??) est assez… lassant.


Voici le header que j’utilise habituellement :


<!DOCTYPE html PUBLIC \"-//W3C//DTD XHTML 1.0 Transitional//EN\" \"http://www.w3.org/TR/xhtml1/DTD/xhtml1-transitional.dtd\">


<html xmlns=\"http://www.w3.org/1999/xhtml\" xml:lang=\"fr-FR\">


<head>


<meta http-equiv=\"content-language\" content=\"fr\" />


<meta http-equiv=\"content-type\" content=\"text/html; charset=UTF-8\" />


<title>Grégoire Penverne / GPenverne - Webmaster - WebDesigner Freelance</title>


</head>


 


Le choix de l’UTF8 est totalement  arbitraire et est, lui aussi, lié à mon habitude (même si certains de mes sites sont iso, pour des raisaons pratiques ^)


 


Le titre


Cela peut sembler bête, mais le référencement passe avant tout par un titre adapté, correspondant aux mots clefs que vous ciblez. Par exemple, si vous souhaitez être référencé et trouvé via les mots « banana split » (hm. Drôle d’exemple me direz vous ^), l’idéal serait un titre du genre « Banana Split – NomdeVotreSite ». Google favorisera grandement votre titre dans les résultats de recherche, puisque correspondant à la demande de l’internaute.


 


Balises H1


 


Combinée au titre, des balises h1 en lien avec le « banana split » (car nous allons rester sur ce sympathique exemple), renforceront le supposé rapport de votre site avec le banana split.  Une balise h1 « banana split » en haut de page est appréciable.


 


Balises img et alt


 


Efforcez vous d’insérer des balises alt sur chacune de vos images. Cela ne coûte rien, et elles sont lues par googlebot. Ainsi, votre image n’est plus seulement décorative, elle devient, elle aussi, un contenu référençant. 


Les chemins et noms des images


Tout comme les balises alt, les chemins et les noms des images apparaissent comme lues et étudiées par googlebot. Ainsi, un urlrewriting de type


RewriteRule ^bananasplit/(.+)$ images/$1 [L]


Vous permettra d’indiquer toutes vos images en bananapsplit/image.jpg . Couplé à la balise alt dont nous parlions tout à l’heure, cela sera du meilleur effet ^


Validité w3C


Bien que pas indispensable, et carrément impossible sur des sites trop complexes (notamment à cause de certains éditeurs utilisables en backoffice – tinymce par exemple), la validité d’un site me semble plaire à Google. De plus, le transitionnal est peu contraignant, donc, pour un site relativement statique, forcez-vous à atteindre cet objectif de la perfection w3c ^


 


UrlRewriting


 


Puisque l’adresse de vos pages, et de tout élement de votre site est pris en compte par google, réécrivez vos pages. Par exemple : 


RewriteRule ^bananasplit_(.+).html$ $1.php [L]


Cela renverra toutes les pages en banasplit_cequevousvoulez.html vers cequeuvousvoulez.php 


Cela renforcera la présence de bananasplit dans votre page.


 


Réseaux sociaux


 


Créez un twitter pour votre site, ou un facebook. Publiez y (automatiquement ou à la main) les contenus que vous mettrez sur votre site. Ajoutez également des boutons « twitt this » ou « share this », afin de faciliter le partage de vos articles par l’utilisateur


 


Sitemap


 


Indexez votre sitemap chez google. Un sitemap reprend toutes les pages de votre site, et permet de faciliter la tache au googlebot qui ne ratera alors plus aucun de vos contenus.


 


strong>Woorank



Récemment, j'ai découvert woorank.com. Ce site vous fournit de précieuses informations quant à votre code html, votre référencement, et votre présence sur les médias sociaux. Une fois votre site analysé, vous obtenez alors un "woorank" (sur 100 points). A l'heure oùù j'écris cet article, le woorank moyen des sites analysés est de 46.


Quelques évidences.


 


Evitez les doublons (par exemple vérifiez que www.votresite.com renvoie bien vers votresite.com – ou vice versa) afin d’éviter que google n’indexe votre page en double (ce qui est pénalisant)


Cherchez des backlinks (liens retours) : vous avez plusieurs sites ? backlinkez les entre eux. Référencez votre site via des outils gratuits en ligne, si vous avez un flux rss, soumettez le aux moteurs rss. 


 


 


Pour finir, vous pouvez également vous simplifier la vie en utilisant wordpress qui est, à mon avis, le cms le plus efficace en terme de référencement .

Gpenverne

Gpenverne

Développeur backend symfonien, qui trouve toujours moyen de faire des machins avec des bidules même si ce n'est pas utile.

Read More