5 nouveautés qui vous feront choisir Safari5

Bien que cela n'ait pas été mentionné lors de discours PDG d'Apple Steve Jobs lundi au WWDC, Apple a lancé une nouvelle version de son navigateur Web Safari pour Mac OS X 10.5.8 et 10.6.2 ou supérieur, ainsi que Windows XP SP2 ou supérieur , Vista et Windows 7. Avec cette nouvelle version, les trous de sécurité ont été patchés par Apple, la performance a été améliorée, et Apple a introduit une poignée de nouveautés qui ont le potentiel de mettre Safari à égalité avec  Chrome et Firefox, tant en termes de fonctionnalités que de performances.   Mais ce qui importe le plus aux utilisateurs sont les cinq nouveautés (ou mises à jour) suivantes.   Les extensions de navigateur   L'ajout le plus important pour Safari est - enfin! - le support des extensions du navigateur. Pour beaucoup d'utilisateurs, ces extensions peuvent paraître comme un non-événement. Il est vrai que d'autres navigateurs - Firefox, Chrome, ? - ont soutenu le principe des extensions , afin de vous séduire avec le grand nombre d'extensions disponibles. Des extensions peuvent ne pas ressembler à une grosse nouveauté, mais cette nouvelle fonctionnalité est importante parce qu'elle montre qu?Apple est enfin prêt à suivre le rythme des autres grands navigateurs concurrents. Cela ne signifie pas que les développeurs pourront faire tout ce qu?ils veulent :.les extensions utiliseront sandbox pour empêcher leurs créateurs de gagner un accès sans entrave à Safari lui-même ou à d'autres parties de l'ordinateur d'un utilisateur ou de ses données.   Apple exige également que les extensions soient signées numériquement,  exigence similaire à ce qui est requis pour les applications mobiles dans l'App Store, cela pour s?assurer qu? une extension n'a pas été modifiée par un tiers et que les mises à jour viennent du développeur original.   Les extensions peuvent être écrites avec des technologies Web standard - HTML, CSS et JavaScript - tout comme les extensions construites pour Firefox et Chrome. Apple a déjà fourni un outil appelé Extension Builder pour le rendre facile à compiler, distribuer et installer. Et grâce à son programme gratuit pour les développeurs de Safari, qui fournit également des ressources pour le développement Web iPhone / iPad, les développeurs peuvent obtenir une signature numérique pour aller avec leurs extensions.   Pour le moment, seuls quelques extensions sont disponibles sur le Web, ce qui n'est pas surprenant étant donné que Safari 5 vient juste d?être « libéré ». Apple va commencer à ajouter les extensions à une galerie Web. En attendant, un blog Tumblr présente déjà la liste des extensions. (Il peut être suivi sur Twitter.)   Seul ennui au sujet de la mise en ?uvre d'Apple, c'est que les extensions sont désactivées par défaut. Pour les activer, vous devez utiliser les préférences de Safari pour le permettre : menu développement   (il ya une case à cocher sur l'onglet Avancé), puis cliquez sur le menu, puis sélectionnez Activer les extensions.   Le mode Reader La première chose que j'ai vérifiée dans Safari 5 est le nouveau mode Reader. Cette fonctionnalité utilise l'analyse heuristique d'une page Web afin de déterminer si le texte peut être affiché comme un article. Si oui, la barre d'adresse affiche un bouton Reader. En cliquant sur ce bouton, une page dans une fenêtre superposée apparaît. La superposition ne montre pas des images ou des annonces, mais il comprend des liens.   L'affichage de base en mode texte est clair, facile à lire, et la typo rend la page  beaucoup plus agréable à la manière d?un quasi-journal. Il reconnaît également les articles qui sont répartis sur plusieurs pages et se charge de retrouver  toutes les pages et de les compiler en un flux unique de texte, rendant la lecture plus facile puisque vous pouvez faire défiler un long article de plusieurs pages comme s'il s'agissait d'un document unique.   En mode Reader, vous pouvez également imprimer la page superposée dans ce format, facile à imprimer, envoyer par email, ou ajuster la taille de l'écran de texte ou en version imprimée. Cependant, la technique d'analyse n'est pas toujours parfaite et occasionnellement des articles ne sont pas reconnus comme tels. Lorsque cela se produit, l'option Reader ne s'affiche pas. Je m'attends à obtenir de meilleurs résultats par la suite, car cette fonctionnalité est affinée avec le temps.     L'Amélioration des performances   Je me sers de Chrome comme navigateur par défaut sur mon PC depuis sa première version stable. Un des grands avantages que Chrome avait sur Safari 4 était dans le temps chargement des pages Web et de rendu JavaScript.   Avec Safari 5, Apple a rattrapé les performances de Chrome, en partie en prenant des leçons de Chrome et d'autres navigateurs. Comme Chrome, Safari s'appuie désormais sur la prélecture DNS pour accélérer le chargement de page. L?amélioration des routines de mise en cache de Safari permet elle aussi d?accélérer le chargement des images et de pages qui ont été préalablement consultées.   Enfin, Apple a mis à jour son moteur JavaScript Nitro pour offrir des performances accrues. Selon Apple, Safari peut à présent exécuter du code JavaScript 30% plus rapide que Safari 4 - et 3% plus rapide que Chrome, qui utilise le moteur V8 de Google. (Rien de bien surprenant, de la part d?Apple, de  se vanter de la sorte ^)   Toutes ces améliorations signifient que Safari offre désormais des performances comparables à Chrome. Bien entendu, les pages Web et les configurations système donnent des résultats légèrement différents pour chaque navigateur, mais dans ma navigation générale la semaine dernière avec Safari,  ce navigateur semble être en grande partie à la hauteur. La performance globale de Safari est également semblable à Firefox,  mais Safari est sensiblement plus rapide à manipuler les pages aux JavaScript-lourds.   Amélioration Tops sites et de l?historique   Les Top Sites  d'Apple ont été mis en place lorsque  Safari 4 est sorti en version bêta publique l'an dernier. Les  Top Sites affiche les sites  fréquemment et récemment visités sur un mur ; avec une étoile bleue pour les sites où le navigateur détecte le contenu mis à jour. La fonction est facile à utiliser.   Apple a mis à jour les Top Sites avec une option pour afficher la page standard Top Sites ou un historique graphique des pages visitées. Le point de vue historique vous permet de voir des captures d'écran des sites précédemment consultés  et permet de rechercher des mots ou phrases dans ces pages. Dans Safari 5, Apple a ajouté la date aux informations affichées  sur les pages lorsque vous faites défiler la vue Historique. C'est une fonctionnalité utile si vous cherchez quelque chose que vous avez vu ou lu hier, lundi dernier, ou même le mois dernier - à condition de conserver l'historique assez longtemps.     Amélioration de la barre d'adresse Apple a réorganisé la barre d'adresse de Safari. Tout d'abord, il restaure la barre de progression qui affiche en bleu le long de la barre d'adresse le chargement d'une page. La barre bleue avait été retirée de Safari en version 4.   Plus important encore, Apple élargit les caractéristiques  de la barre d'adresses. Dans Safari 4, dès que vous avez commencé à taper une URL dans la barre, Safari tentait d'offrir une  auto-complétion de l? URL, sur des sites dans vos signets ou dans votre historique. Toutefois, cette correspondance a été limitée à certaines parties spécifiques de l'URL. Cela signifie le nom de domaine de l'URL.   Par exemple quand on tape "computer" dans la barre d'adresses, Safari 4 suggérerait http://www.computerworld.com en saisie semi-automatique comme une correspondance possible; en tapant «world », pas d?auto-complétion avec l'URL Computerworld.com .   Safari 5, en revanche, peut en fait une recherche l'URL complète indépendamment qu?il s?agisse d?une entrée exacte, ou d?une partie d?une entrée.   D'autres atouts   Après avoir travaillé avec Safari 5, j'ai pris les fonctions qui m'ont immédiatement impressionné et je pense que la majorité des utilisateurs du Web seront de mon avis (rien que ça ^).   Cela dit, je voudrais mentionner trois éléments supplémentaires qui sont susceptibles d'intéresser les techniciens purs et durs.   HTML5 - Apple a repoussé l'adoption de HTML5 depuis la version bêta publique de Safari 4. Certes, dans les récents évènements avec Adobe Flash plus, Apple a décidé de faire s?envoler HTML5, son plaidoyer en sa faveur le présente comme une nouvelle norme pour la vidéo, l'animation et la conception interactive Web. Sans surprise, Apple a intégré un grand nombre de fonctionnalités des médias HTML5, y compris la vidéo et l'animation, le sous-titrage et la lecture en plein écran des médias, dans Safari 5. Il soutient également des composants tels que la géolocalisation HTML5, les objets déplaçables, et un soutien pour des composants spécifiques à la manipulation des formes, Ruby on Rails et AJAX. Cela a le potentiel d'être un énorme atout, mais en ce moment HTML5 est encore en évolution.   Bing - les préférences de Safari permettent maintenant la définition Bing en tant que moteur de recherche par défaut, en remplacement de Google. (Et la possibilité d'utiliser Yahoo reste.)   Sécurité - Safari 5 comble 48 vulnérabilités qui existaient dans les versions précédentes. Pour Mac, Apple a corrigé ces vulnérabilités dans une mise à jour de Safari 4.   Dans l'ensemble, Safari 5 est une mise à jour du  navigateur d'Apple. Bien qu'il ne prévoit pas de fracassants changements, il illustre l'engagement continu d'Apple dans le HTML5. Le plus important, avec la guerre des  navigateurs, est qu?il offre des améliorations que les utilisateurs de longue date apprécieront et qui lui permettent de se rapprocher et de s?élever en tant que concurrent sérieux d'IE8, Chrome et Firefox.