Android, l'allié des Bandits ?

Android s'accélère en Chine chez les petits et les grands distributeurs/fabricants de téléphonie mobile, et le système d'exploitation est voué à aller encore plus loin dans les prochains mois.

Les petites entreprises chinoises, dans la ville méridionale de Shenzhen, qui est connue pour ses entreprises d’électronique, sont de plus en plus favorable à mettre l'OS de Google dans leurs téléphones.



Android, l'allié des "Bandits"



Les téléphones chinois sous Android sont encore rares sur les stands de vendeurs proposant des fake-iPhones  ou des fins de stocks d'anciens modèles de téléphone. Mais une poignée de petites entreprises chinoises ont commercialisé , en toute légitimité, des téléphones sous Android, et certains « Bandit » sont également vendus avec cet os.



L'expression "Bandit , décrit un téléphone qui est vendu sans les tests nécessaires ni l'approbation du gouvernement en Chine. Certains sont des contrefaçons de téléphones populaires, tandis que d'autres sont d'origine.



Les téléphones "Bandit" équipés du système Android sont apparus dans les médias chinois et sur les sites web de partage de vidéos tels que Youku.com, par exemple.



"Vous pouvez en voir, mais il n'y en pas tellement en circulation », dit Karl J. Weaver, un responsable du développement d'affaires combiné des technologies de Newport.



Les fabricants chinois de téléphones "bandit», ont, jusqu’à ce jour, évité Android en partie parce que les chipsets que l’OS nécessite  sont plus chers. Mais les futurs produits des fournisseurs taïwanais , MediaTek chipset par exemple, devraient aider à faire baisser les prix.



Quelques exemples de téléphones chinois sous Androïd



Pendant ce temps, les géants chinois comme Lenovo et Huawei Technologies utilisent déjà des téléphones sous Android, et ils sont rejoints par de plus en plus de petites entreprises.



Par exemple, Apanda est une jeune société de Shenzhen, dont le seul téléphone (pour le moment) utilise Android. Le téléphone, avec un écran tactile de 3,2 pouces, a été lancé l'année dernière comme un combiné WCDMA, et sera également disponible avec un support pour le standard 3G chinois Homegrown, TD-SCDMA, a déclaré un représentant de la compagnie dans une récente interview.



Apanda vend l'élégant téléphone , appelé l'A60, à 1.988 yuans (290 $). Le téléphone dispose d’un appareil photo de 5 mégapixels, de la version 1.6 du système d'exploitation Android et d'un processeur Qualcomm. Mais il n’est pas doté de l'Android Market, car  Apanda dispose de sa propre application de téléchargement, toujours selon les dires du représentant.



D'autres petites entreprises chinoises vendent déjà des téléphones Android, telles que broncho, qui a fait un appareil avec un écran tactile 3,2 pouces appelé « A1 » ,  et Mobile Data Online, dont le téléphone S812 (également sous Android) ressemble à s’y méprendre au HTC Magic. Le prix du S812 est également autour de l'équivalent de $290.

 

 



Source: pcworld.com